« L’Homme est fait pour communiquer » ; première conférence des journalistes catholiques à Bujumbura

Written by on décembre 3, 2018

« L’Homme est fait pour communiquer »

Première conférence des journalistes catholiques à Bujumbura

LA PREMIÈRE CONFÉRENCE TENUE A L’INTENTION DES JOURNALISTES CATHOLIQUES SE TROUVANT DANS L’ARCHIDIOCÈSE DE BUJUMBURA

« Je suis Journaliste… et je suis Chrétien » Tels sont les mots qu’on pouvait lire sur l’exposition du thème de la conférence tenue, ce 2 Décembre 2018, à l’intention des journalistes catholiques du Burundi vivant dans l’Archidiocèse de Bujumbura qui, enfin, ont ajouté qu’ils sont fiers d’être des chrétiens catholiques, et qu’ils devront désormais agir dans la vérité, dans l’éthique professionnelle et dans la morale de l’Eglise.

Le mot d’ouverture a été prononcé solennellement par l’envoyé du Conseil National de Communication (CNC), Monsieur Déodatus NDAYISHIMIYE, tandis que les conférenciers du jour étaient l’Abbé Dieudonné NIYIBIZI, Directeur du Centre Diocésain de Communication CEDICOM-Bujumbura, et l’Abbé Jérémie BUKENE, Chargé de l’Apostolat des Laïcs.

Le message de ce jour étant de rappeler le devoir l’Eglise  envers les laïcs et pour les laïcs de savoir leurs droits en matière de communication ; Les présentations faites étaient basées sur  « La mission de l’Eglise en faveur des laïcs engagés dans le monde des médias » (A. Dieudonné NIYIBIZI) et du « Rôle du laïc œuvrant dans les médias » (A. Jérémie BUKENE).

Les participants à la conférence ont également écoute l’impression d’un ancien journaliste, M. Gérard MFURANZIMA (Ex-Directeur de la RTNB, Professeur de Journalisme, Correspondant de la RFI et du Radio Vatican…) sur l’attitude d’un chrétien Catholique dans l’exercice de son métier et d’ajouter : « rappelez-vous ce que vous êtes avant d’exercer votre métier car vous ne savez pas combien vous brillez pour le peuple du monde ».

Ils ont également exprimé leurs opinions sur les enseignements reçus et ont promis d’organiser des rencontres fréquentes d’échange (une fois les trois mois) et des sessions de formations thématiques, des ateliers et des récollections dans les moments forts de l’Eglise.

Comme la conférence concernait les journalistes chrétiens fidèles de l’Eglise Catholique, ils ont profité de l’occasion pour célébrer une messe, présidée par l’Abbé Jean Noel NTIRANDEKURA, Directeur du Journal « Ndongozi », entouré de trois autres prêtres, dont la plupart exercent leur apostolat dans les médias catholiques locaux.

L’idée d’instruire et d’orienter les fidèles et de mettre en place un cadre de rencontre n’est pas nouvelle dans l’Eglise qui leur assure le salut et la perfection, ni la spécialité de l’Eglise,  Ailleurs, on s’organise même en associations, comme le cas du SIGNIS, une Association Catholique Mondiale pour la Communication (avec un statut consultatif à l’UNESCO), et bien d’autres associations à l’échelle des pays comme AJIR (Association des journalistes de l’information religieuse),UCAP (Union of the catholic African press). Ainsi pourquoi pas chez nous une association ou aumônerie des journalistes ?  Cette première conférence des journalistes catholiques tenue dans les enceintes de la Cathédrale Regina Mundi n’était qu’une ouverture aux autres et remercions l’Eglise ccatholique qui est de nature communicatrice pour nous avoir donner le saint Patron Siant Francois de Sales celebré le 24 Janvier . 

Prière du journaliste proposé par le Pape François

« Les journalistes doivent s’exprimer avec franchise et en toute liberté, dans un mode ou la communication est souvent pilotée par la propagande, les idéologies, les objectifs politiques, économiques ou techniques .ils doivent aussi s’affranchir des modes, des lieux communs, des formules toutes faites, qui annulent la capacité de communiquer. »(Le Pape François)

Le message du pape François pour la 52e Journée mondiale des communications sociales a été diffusé par le Saint-Siège le 24 janvier 2018. Le pontife a proposé de s’inspirer de la prière de saint François d’Assise pour « s’adresser à la Vérité en personne ».

Seigneur, fais de nous des instruments de ta paix.

Fais-nous reconnaitre le mal qui s’insinue dans une communication qui ne crée pas la communion.

Rends-nous capables d’ôter le venin de nos jugements.

Aide-nous à parler des autres comme de frères et de sœurs.

Tu es fidèle et digne de confiance; fais que nos paroles soient des semences de bien pour le monde :

Là où il y a de la rumeur, que nous pratiquions l’écoute;

Là où il y a confusion, que nous inspirions l’harmonie;

Là où il y a ambiguïté, que nous apportions la clarté;

Là où il y a exclusion, que nous apportions le partage;

Là où il y a du sensationnalisme, que nous usions de la sobriété;

Là où il y a de la superficialité, que nous posions les vraies questions;

Là où il y a des préjugés, que nous suscitions la confiance;

Là où il y a agressivité, que nous apportions le respect;

Là où il y a la fausseté, que nous apportions la vérité.

Amen.

_______________________

Eric-Vico BAYUBAHE


Current track

Title

Artist